BatC1
diaporama2
diaporama4
diaporama9
diaporama12
diaporama13
diaporama15
diaporama14

 

En raison de la crise du Covid-19, l’apprentissage pourrait être fortement impacté. Afin de ne pas pénaliser les apprentis, le gouvernement a annoncé début juin toute une série de mesures destinées à favoriser les embauches. Quelles sont-elles ?

 

- Une aide du CAP à la licence professionnelle :

 

Jusque-là, seules les entreprises qui emploient un apprenti d’un niveau inférieur ou égal au BAC étaient éligibles à l’aide à l’embauche. A partir du 1er juillet 2020, ces aides seront également attribuées pour la préparation d'un diplôme post-bac (BTS ACSE, BTS GF, BTS TC) ou d'une licence professionnelle (CS comptabilité Gestion, Licence conseiller élevage, licence Conseiller Forestier)

 

- Une aide revalorisée :

 

Jusque-là, l’aide à l’embauche d'un apprenti d’un niveau inférieur ou égal au BAC était de 4 125 €. Cette aide s’élèvera à 8 000 euros pour un apprenti majeur et à 5 000 euros pour un apprenti mineur pour toutes les entreprises recrutant un jeune en contrat d’apprentissage entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021.

Selon la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, la première année d’embauche d’un apprenti ne devrait quasiment rien coûter à l’entreprise.

En effet, le salaire minimum mensuel d’un apprenti lors de sa première année est de 416 euros s’il est âgé de moins de 18 ans, et de 662 euros s’il a entre 18 et 20 ans. Pour les apprentis âgés de plus de 21 ans, un reste à charge de 175 euros par mois pour l’entreprise sera à prévoir.

 

 

 

 

leuropesengageenBFClogoUEOFAJ DFJWCertification AfnorPermisTpreference-formation

 

En raison de la crise du Covid-19, l’apprentissage pourrait être fortement impacté. Afin de ne pas pénaliser les apprentis, le gouvernement a annoncé début juin toute une série de mesures destinées à favoriser les embauches. Quelles sont-elles ?

 

- Une aide du CAP à la licence professionnelle :

 

Jusque-là, seules les entreprises qui emploient un apprenti d’un niveau inférieur ou égal au BAC étaient éligibles à l’aide à l’embauche. A partir du 1er juillet 2020, ces aides seront également attribuées pour la préparation d'un diplôme post-bac (BTS ACSE, BTS GF, BTS TC) ou d'une licence professionnelle (CS comptabilité Gestion, Licence conseiller élevage, licence Conseiller Forestier)

 

- Une aide revalorisée :

 

Jusque-là, l’aide à l’embauche d'un apprenti d’un niveau inférieur ou égal au BAC était de 4 125 €. Cette aide s’élèvera à 8 000 euros pour un apprenti majeur et à 5 000 euros pour un apprenti mineur pour toutes les entreprises recrutant un jeune en contrat d’apprentissage entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021.

Selon la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, la première année d’embauche d’un apprenti ne devrait quasiment rien coûter à l’entreprise.

En effet, le salaire minimum mensuel d’un apprenti lors de sa première année est de 416 euros s’il est âgé de moins de 18 ans, et de 662 euros s’il a entre 18 et 20 ans. Pour les apprentis âgés de plus de 21 ans, un reste à charge de 175 euros par mois pour l’entreprise sera à prévoir.